Produits de pharmacie

img
Apaisygel 0,75 %, gel pour application locale
APAISYL
Tube de 30g
Le gel Apaisyl est un médicament contenant un antihistaminique pour usage local. Il est indiqué pour soulager les démangeaisons, en particulier en cas de piqûres d'insectes. Il se présente en tube de 30 g.
Le Chlorhydrate d'isothipendyl (0.750g pour 100g de gel) est la substance active du gel Apaisyl. Les autre ingrédients sont : acide édétique, carboxyméthylcellulose sodique,   acide sorbique, sorbitol à 70% non cristallisable, , hydroxyde de sodium, eau purifiée.
En raison du risque de passage du principe actif dans le sang, Le gel Apaisyl ne doit pas être appliqué sur les muqueuses, sur une grande surface, sous pansement occlusif, sur une peau lésée ou chez le prématuré ou chez le nourrisson . Il contient de l'acide sorbique, pouvant induire des réactions cutanées locales comme de l'eczéma.
En cas de persistance ou d'aggravation des troubles, un avis médical peut s'avérer nécessaire car les démangeaisons peuvent avoir d'autres origines.
Ne pas utiliser le gel Apaisyl pendant la grossesse et l'allaitement sans demander conseil à un médecin ou à un pharmacien. 
Si vous êtes allergique  à un médicament antihistaminique vous ne devez pas utiliser le gel Apaisyl.
Le gel Apaisyl ne doit pas être utilisé sur une  lésion infectée, irritée et suintante.

L'utilisation du gel apaisyl est réservée à l'adulte et à l'enfant de plus de 30 mois. Il s'utilise uniquement par voie cutanée à raison d' 1 application 2 à 3 fois par jour pendant 3 à 5 jours.
Si les symptômes persistent après 5 jours, un avis médical est nécessaire.

6,90 €

img
Betamethasone 0,05%, solution buvable en gouttes
BIOGARAN
boîte de 1 flacon avec compte-gouttes de 30 m
Affections ou maladies :
Collagénoses-connectivites
Poussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.

Dermatologiques
a-Dermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse.
b-Formes graves des angiomes du nourrisson.
c-Certaines formes de lichen plan.
d-Certaines urticaires aiguës.
e-Formes graves de dermatoses neutrophiliques.

Digestives
a-Poussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn.
b-Hépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose).
c-Hépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.

Endocriniennes
a-Thyroïdite subaiguë de De Quervain sévère.
b-Certaines hypercalcémies.

Hématologiques
a-Purpuras thrombopéniques immunologiques sévères.
b-Anémies hémolytiques auto‑immunes.
c-En association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes.
d-Erythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.

Infectieuses
a-Péricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital.
b-Pneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.

Néoplasiques
a-Traitement anti‑émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques.
b-Poussée oedémateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).

Néphrologiques
a-Syndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes.
b-Syndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives.
c-Stade III et IV de la néphropathie lupique.
d-Sarcoïdose granulomateuse intrarénale.
e-Vascularites avec atteinte rénale.
f-Glomérulonéphrites extra‑capillaires primitives.

Neurologiques
a-Myasthénie.
b-Odème cérébral de cause tumorale.
c-Polyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire.
d-Spasme infantile (syndrome de West)/syndrome de Lennox‑Gastaut.
e-Sclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.

Ophtalmologiques
a-Uvéite antérieure et postérieure sévère.
b-Exophtalmies oedémateuses.
c-Certaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).

ORL
a-Certaines otites séreuses.
b-Polypose nasosinusienne.
c-Certaines sinusites aiguës ou chroniques.
d-Rhinites allergiques saisonnières en cure courte.
e-Laryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.

Respiratoires
a-Asthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses.
b-Exacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave.
c-Bronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif.
d-Sarcoïdose évolutive.
e-Fibroses pulmonaires interstitielles diffuses.

Rhumatologiques
a-Polyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites.
b-Pseudopolyarthrite rhizomélique et maladie de Horton.
c-Rhumatisme articulaire aigu.
d-Névralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
Transplantation d'organe et de cellules souches hématopoïétiques allogeniques
a-Prophylaxie ou traitement du rejet de greffe.
b-Prophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.


  • Lupus érythémateux disséminé
  • Vascularite systémique
  • Polymyosite
  • Sarcoïdose viscérale
  • Pemphigus bulleux
  • Pemphigoïde bulleuse
  • Angiome du nourrisson
  • Lichen plan
  • Urticaire aiguë
  • Dermatose neutrophilique
  • Rectocolite hémorragique
  • Maladie de Crohn
  • Hépatite chronique active auto-immune
  • Hépatite alcoolique aiguë sévère
  • Thyroïdite subaiguë de De Quervain sévère
  • Hypercalcémie
  • Purpura thrombopénique immunologique sévère
  • Anémie hémolytique auto-immune
  • Hémopathie maligne lymphoïde
  • Erythroblastopénie chronique acquise
  • Erythroblastopénie chronique congénitale
  • Péricardite tuberculeuse
  • Tuberculose mettant en jeu le pronostic vital
  • Pneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère
  • Traitement antiémétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques
  • Poussée oedémateuse et inflammatoire associée au traitement antinéoplasique
  • Syndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes
  • Syndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives
  • Néphropathie lupique
  • Sarcoïdose granulomateuse intrarénale
  • Vascularite avec atteinte rénale
  • Glomérulonéphrite extracapillaire primitive
  • Myasthénie
  • Oedème cérébral tumoral
  • Polyradiculonévrite chronique
  • Syndrome de West
  • Syndrome de Lennox-Gastaut
  • Sclérose en plaques en poussée
  • Uvéite antérieure
  • Uvéite postérieure
  • Exophtalmie oedémateuse
  • Neuropathie optique
  • Otite séreuse
  • Polypose nasosinusienne
  • Sinusite aiguë
  • Sinusite chronique
  • Rhinite allergique saisonnière
  • Laryngite sous-glottique
  • Asthme persistant
  • Asthme aigu grave
  • Bronchopneumopathie chronique obstructive
  • Sarcoïdose évolutive
  • Fibrose pulmonaire interstitielle diffuse
  • Polyarthrite rhumatoïde
  • Polyarthrite
  • Pseudopolyarthrite rhizomélique
  • Maladie de Horton
  • Rhumatisme articulaire aigu
  • Névralgie cervico-brachiale
  • Rejet de greffe
  • Réaction du greffon contre l'hôte


img
Betamethasone 2 mg
BIOGARAN
Boite de 20 comprimés dispersibles sécables
Affections ou maladies :
Collagenoses-connectivites
Poussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
Dermatologiques
a-Dermatoses bulleuses auto‑immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse.
b-Formes graves des angiomes du nourrisson.
c-Certaines formes de lichen plan.
d-Certaines urticaires aiguës.
e-Formes graves de dermatoses neutrophiliques.
Digestives
a-Poussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn.
b-Hépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose).
c-Hépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
Endocriniennes
a-Thyroïdite subaiguë de De Quervain sévère.
b-Certaines hypercalcémies.
Hematologiques
a-Purpuras thrombopéniques immunologiques sévères.
b-Anémies hémolytiques auto-immunes.
c-En association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes.
d-Erythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
Infectieuses
a-Péricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital.
b-Pneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
Neoplasiques
a-Traitement anti‑émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques.
b-Poussée oedémateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
Nephrologiques
a-Syndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes.
b-Syndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives.
c-Stade III et IV de la néphropathie lupique.
d-Sarcoïdose granulomateuse intrarénale.
e-Vascularites avec atteinte rénale.
f-Glomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
Neurologiques
a-Myasthénie.
b-Oedème cérébral de cause tumorale.
c-Polyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire.
d-Spasme infantile (syndrome de West)/syndrome de Lennox-Gastaut.
e-Sclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
Ophtalmologiques
a-Uvéite antérieure et postérieure sévère.
b-Exophtalmies oedémateuses.
c-Certaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
ORL
a-Certaines otites séreuses.
b-Polypose nasosinusienne.
c-Certaines sinusites aiguës ou chroniques.
d-Rhinites allergiques saisonnières en cure courte.
e-Laryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
Respiratoires
a-Asthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses.
b-Exacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave.
c-Bronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif.
d-Sarcoïdose évolutive.
e-Fibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
Rhumatologiques
a-Polyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites.
b-Pseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton.
c-Rhumatisme articulaire aigu.
d-Névralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
Transplantation d'organe et de cellules souches hematopoietiques allogeniques
a-Prophylaxie ou traitement du rejet de greffe.
b-Prophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.